MENU
Slide 1

Le marché du jouet français tire son épingle du jeu



Comme nous le savons tous, le 1er semestre de l’année 2020 marque un bouleversement sanitaire et économique à l’échelle mondiale. Le secteur du jouet n’a bien sûr pas été épargné, mais face à ces épreuves celui-ci affirme sa résilience !

Quand les cours de récrée se sont vidées et que les magasins de jouets se sont fermés, les ventes de jouets en France ont naturellement accusé le coup avec un recul de 32% tout au long des 8 semaines de confinement. Cependant, disposant de plus de temps libre, les français ont déclaré plus jouer (37% l’affirme selon une étude menée en avril par NPD). La vente de puzzle et de jeux de société a connu une meilleure croissance par rapport à l’année 2019 à ces mêmes dates.

Depuis l’assouplissement des mesures de confinement dès début mai, le marché du jouet français a augmenté ses ventes de manière fulgurante. On constate une croissance de plus de 42% au cours des 3 premières semaines du déconfinement. Outre les « achats plaisirs » promis aux enfants pour fêter la fin du déconfinement, le marché a bénéficié d’un effet de rattrapage pour les cadeaux d’anniversaire et de naissance. La catégorie de jeux éducatifs et de jeux d’imitation ont également bénéficié de la compensation pour un retour à l’école partiel ou non-exisant.

À mi-août, plus de 80% des ventes perdues pendant le confinement ont ainsi été récupérées et le marché enregistre une croissance très forte de 15% depuis le 11 mai par rapport à 2019. Au total, le marché français des jeux et jouets n’affiche qu’un léger recul de -1% depuis le début de l’année.



Slide 1
Frédérique Tutt,
Global Industry Expert, Jouet
The NPD Group.
« Cette capacité à récupérer aussi rapidement est remarquable ! [...] 2020 restera dans les annales comme une année noire pour beaucoup et pourtant le jouet a su tirer son épingle du jeu et montrer sa capacité à rebondir. Cela prouve encore une fois que l’enfant est au cœur des préoccupations de la famille et que son bien-être et son équilibre restent la priorité des parents et grands-parents quelles que soient les difficultés qu’ils traversent ».


Malgré ce rebondissement important du marché, la crise accentue les difficultés de plusieurs enseignes déjà fragilisées. De nombreux magasins de jeux et jouets, peu connus sur le web, ne peuvent faire face aux géants de la vente en ligne. Sans oublier les grandes puissances alimentaires qui proposent des rayonnages dédiés au jouet de plus en plus important. On craint pour les détaillants de jeux et jouets de grandes défaillances dans les prochains mois et la fermeture de nombreux points de vente.

*NPD Group : Bureau d’analyses des enjeux du marché dans le secteur industriel des jouets, de la beauté, des sports et de la distribution.

 

logo menu transparent

Newsletter

"En indiquant votre adresse mail ci-dessus, vous consentez à recevoir nos propositions commerciales par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en modifiant vos paramètres sur votre compte et à travers le lien de désinscription."

We use cookies

Ce site internet utilise des cookies stockés sur votre ordinateur afin de vous offrir une meilleure expérience utilisateur et d’en assurer le suivi technique et statistique. Avec votre consentement, nous utilisons ces cookies pour améliorer votre confort de navigation, sécuriser votre connexion ou adapter du contenu d'une page à vos centres d'intérêt. En cliquant sur « J’accepte », vous autoriser le dépôt de l’ensemble des cookies. En cliquant sur « Je refuse » vous refusez l’accès à l’ensemble des cookies, ce qui est susceptible de compliquer l’accès à certains services du site internet.